maison_tourbière_site_internet2_000000.jpeg

En route pour le futur

Les capacités de régénération de la nature sont insoupçonnées. Dans certaines situations pourtant, l'homme est appelé à lui donner un coup de pouce. A l'image du tourbier, il retourne dans la tourbière, armé d'outils similaires. Seuls les objectifs changent...

1945. L'exploitation de la tourbe de chauffage bat son plein. La tourbe est extraite jusqu'à la couche de marne.

18.png
19.png

1990. Un taillis de bouleaux s'est développé dans la creuse, accompagné de tapis de sphaignes épars. Des jeunes pousses d'épicéas envahissent le sous-bois, remplaçant peu à peu les bouleaux.

2000. Les sphaignes ont besoin d'eau pour croître. La coupe sélective des épicéas, très gourmands en eau, associée à l'élévation artificielle du niveau de la nappe d'eau, assurent aux sphaignes un avenir radieux.

20.png
21.png

2050. Les tapis de sphaignes s'étendent progressivement pour recouvrir tout le sous-bois. Peu à peu, les bouleaux s'effondrent: l'eau a eu raison de leurs racines en les faisant pourrir. Des pins les remplacent.

5000. La nature a horreur du vide! Si on leur en laisse le temps, les sphaignes infatigables auront reconstitué une couche de tourbe aussi élevée que le mur de tourbage actuel.

22.png

La Maison de la Tourbière vous propose d'accéder aux contenus informatifs du sentier des tourbières par voie électronique en attendant la mise en place définitive des nouveaux panneaux.

Vous trouverez également de nombreuses informations relatives à l'actualité du projet dans la rubrique actualité de notre site Web.

Si vous souhaitez soutenir le projet de rénovation des sentiers, vous trouverez des QR Codes Twint à diverses endroit du sentier des tourbières.