RTN - Une malaxeuse et un nouveau sentier didactique aux tourbières

Le projet de la Maison de la tourbière avance petit à petit aux Ponts-de-Martel. Alors que les travaux vont bon train pour transformer l’Hôtel du Cerf en musée, un chemin accessible aux personnes à mobilité réduite et une machine unique ont fait leur apparition cet été.


Découvrez l'article original sur le lien suivant : Une malaxeuse et un nouveau sentier didactique aux tourbières - RTN votre radio régionale


Il s'agit de la toute dernière malaxeuse de Suisse.

Un nouveau sentier didactique à la Maison de la tourbière. Le musée des Ponts-de-Martel a inauguré récemment le tracé du Marais rouge. Plusieurs plates-formes de bois ont été installées le long du parcours et ces dernières permettent cette fois aux personnes à mobilité réduite de circuler à travers les tourbières. L’entrée de ce sentier est d'ailleurs située bien plus à proximité de la Maison de la tourbière, sise à l’Hôtel du Cerf, que sa prédécesseure. Le départ de l’ancien tracé se trouvait en face de la patinoire du Bugnon et le sentier comprenait escaliers et pistes finlandaises, soit avec une accessibilité moindre. Il restera tout de même en place.

Une machine unique La deuxième nouveauté est aussi l’implantation de la « malaxeuse ». Il s’agit de la dernière machine de ce type en Suisse. Elle permettait la production de la tourbe de chauffage notamment lors de la Deuxième Guerre mondiale. L’engin est actuellement en phase de rénovation par des étudiants de la HE-Arc. Alors que la malaxeuse ne sera pas mise en service de manière électrique, il devrait être toutefois possible pour le public de la faire tourner manuellement. Inauguration en octobre 2023

Le restaurant verra le jour en juillet de l'année prochaine, mais la Maison de la tourbière devrait être terminée d’ici le mois d'octobre 2023. En plus d’un musée, le projet va intégrer un pôle de formation postgrade pour les spécialistes chargés de la protection et de la régénération des tourbières.

Inflation à prévoir Seul souci : la question financière. Au départ, l'élaboration du nouveau sentier était devisée à 400'000 francs. En raison de l’inflation et notamment de l'augmentation du prix du bois, la facture a été réévaluée de plus de 10% pour atteindre 450'000 francs. Alors que le projet final de la Maison de la tourbière est devisé à 7,2 millions de francs dans son ensemble, des dépassements de budget sont donc à envisager.

/jha