maison_tourbière_site_internet2_000000.jpeg

Faire ou laisser faire, telle est la question!

Le sort des tourbières, du fait de leur rareté, a éveillé l'intérêt du grand public. Source d'inspiration et de découvertes, elles attirent toujours plus de gens, désireux de retrouver le calme, et peut-être un peu de leurs racines...

Aujourd'hui, l'avenir des tourbières est entre nos mains. Faire ou laisser faire la nature, à nous de trouver le juste milieu.

Où se cachent nos dernières grandes tourbières?

Les tourbières marquent une nette prédilection pour les régions les plus arrosées du pays (Jura et Préalpes).

28.png
25.png

L'exploitation des tourbières suisses a pris fin au début des années 90. Désormais, les machines de chantier rouillent dans leurs hangars, et les outils des tourbiers viennent enrichir les musées.

L'abandon des tourbières anciennement exploitées peut déboucher sur le meilleur, à l'exemple de la lande qui s'étend devant vous (couverte de bruyères et de sphaignes), comme sur le pire, symbolisé par les grandes surfaces de tourbe dénudées.

26.png
27.png

La remise en état des tourbières exploitées prendra du temps et exigera des moyens financiers considérables. Mais les efforts à consentir ne seront pas vains: ils permettront à nos enfants de retrouver à terme un patrimoine naturel inestimable.

La Maison de la Tourbière vous propose d'accéder aux contenus informatifs du sentier des tourbières par voie électronique en attendant la mise en place définitive des nouveaux panneaux.

Vous trouverez également de nombreuses informations relatives à l'actualité du projet dans la rubrique actualité de notre site Web.

Si vous souhaitez soutenir le projet de rénovation des sentiers, vous trouverez des QR Codes Twint à diverses endroit du sentier des tourbières.